Mon Blog

Introduction

Des idées me passent par la tête à vous de traduire et d’en faire ce que bon vous semble.

Année 2021

Aujourd’hui, tout le monde parle du numérique : les médias, les réseaux sociaux, les ministres et le gouvernement … L’école devient « numérique » avec le développement de l’utilisation de tablettes en classe, la découverte des robots et du code pour les faire fonctionner. On propose à ton petit frère de s’y former, à ta grand-mère aussi. Et pour cause : ne pas en maîtriser les usages peut se révéler handicapant tant le numérique s’est répandu dans nos vies et dans tous les secteurs d’activité. Le numérique recouvre à la fois les sciences et technologies de l’information et de la communication (informatique, électronique, télécommunications). Le périmètre du numérique est donc plus large que celui de l’informatique. Le numérique modifie les activités humaines et sociales. Ainsi on parle de santé numérique, de commerce ou de média numériques pour qualifier des secteurs d’activité, modèles économiques ou outils du quotidien dans lesquels le numérique a été intégré et qu’il contribue à transformer.

QUELS SECTEURS TOUCHÉS PAR LE NUMÉRIQUE ?

Partout ! Que l’on évoque la mobilité, les transports, la sécurité, l’éducation, la santé, l’environnement, l’industrie, les services, aux entreprises comme aux particuliers, la communication : les usages sont multiples et se développent chaque jour. Ils encouragent les innovations et le recours à des technologies nouvelles ou jusqu’alors moins connues : (internet des objets), blockchain, intelligence artificielle …

QUI RECRUTE ?

Les entreprises du numérique : éditeurs de logiciels, entreprises de services du numérique, sociétés

de conseils en technologies qui accompagnent les entités entamant ou poursuivant leur transformation

numérique.

Les entreprises des autre secteurs, associations et administrations publiques impactées par la

transformation numérique.

Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon des études menées par les organismes ministériels, France

Stratégie et la Dares, jusqu'à 212 000 postes pourraient être créés dans le numérique d'ici 2022. De

plus, l'enquête BMO (Besoin en Main-d’œuvre) 2018 de Pôle Emploi place les ingénieurs, cadres et

responsables informatiques dans le top 10 métiers les plus recherchés. Mais les recrutements dans le

secteur ne concernent pas que des métiers techniques.

La France forme depuis longtemps des développeurs de qualité, mais beaucoup s'expatrient à l'étranger notamment pour des questions financières avec un salaire qui, par endroit, peut être largement plus du double de celui proposé en France.

Développeur informatique :

Un métier d'avenir avec de gros besoins en France

Il existe des métiers avec de fortes demandes qui peuvent aussi être bien payés, c'est le cas du développeur informatique, un métier qui recrute !! Le développeur, appelé aussi programmeur, est le pro des langages informatiques, tels que PHP, JavaScript, C++, Python ou encore Ruby. Il écrit des lignes de code, il rédige et suit un cahier des charges précisant les spécificités techniques à suivre pour créer un site web ou encore une application. Il connaît tous les rouages pour mettre en place des programmes informatiques sur mesure, du projet complet ou module applicatif dédié. Il est un rouage devenu essentiel dans les entreprises, encore plus aujourd'hui avec l'essor du e-commerce qui semble ne pas connaître de limites. Le métier de développeur est plutôt bien payé même en début de carrière, le salaire dépendra surtout du diplôme (ingénieur ou pas), des connaissances dans le milieu (un autodidacte trouvera sans souci du travail s'il est compétent) et du langage informatique pratiqué. La France forme depuis longtemps des développeurs de qualité, mais beaucoup s'expatrient à l'étranger notamment pour des questions financières avec un salaire qui, par endroit, peut être largement plus du double de celui proposé en France. Pour une personne d'une trentaine d'années en France, le salaire moyen tourne autour 40 000 € par an, mais aux États-Unis, on frôle plus généralement les 100 000 €. Du coup, en France, ce phénomène plus le fait que les besoins des entreprises ne cessent d'augmenter, le secteur souffre d'une (très) forte tension avec une pénurie de développeurs qui peut donc être une réelle opportunité de faire un nouveau choix de carrière. Aujourd'hui, même si vous êtes parti sur une autre voie, il est tout à fait possible de se reconvertir en développeur. Vous avez même la possibilité d'apprendre depuis chez vous. D'ailleurs, il existe énormément d'aides dans la prise en charge de votre formation comme le site du gouvernement mon compte formation, ou encore le Fongecif, l'aide de Pôle Emploi, etc. La plupart de ces structures vous aident aussi à trouver les financements pour vos projets et elles seront toujours à l'écoute de vos questions et de vos attentes.

WEB-SERVICE

Copyright Mouquet Pascal 2021